Archives du mot-clé pêcher africain

«Nauclea latifolia», ou les mystères de la plante antidouleur.

Sarcocephalus_latifolius_0001_0TLes racines de «Nauclea latifolia» (ou «pêcher africain»), présentent une forte teneur en Tramadol, une molécule antidouleur pourtant créée artificiellement. – Creative Commons / Atamari

Un médicament antidouleur créé par l’homme et commercialisé depuis plus de trente ans dans le monde, le Tramadol, a été retrouvé à l’état naturel dans une plante africaine. Les travaux des scientifiques à l’origine de cette découverte étonnante ont été publiés dans la revue Angewandte Chemie.

Tout a commencé par une rencontre entre un jeune scientifique camerounais et un neurobiologiste installé en France, directeur de recherche à l’Institut national de la santé et la recherche médicale (Inserm), Michel de Waard. « J’ai été contacté par cet étudiant, raconte le chercheur, qui souhaitait étudier les effets antidouleur d’un extrait de plante utilisée de manière traditionnelle pour traiter les populations en Afrique ».

La plante dont il est question est ce qu’on appelle communément le « pêcher africain », en latin Nauclea latifolia. Un arbuste répandu en Afrique subsaharienne, aux fleurs blanches odorantes, mais dont l’intérêt thérapeutique se situe plus bas : dans l’écorce des racines.

Lire la suite

En médecine traditionnelle chinoise, l’écorce de la racine de Nauclea latifolia :
- Chasse le Vent-Chaleur,
- Fait circuler Qi & Xue,
- Rafraîchit Xue.

Recommandée dans le traitement des syndromes de tiédeur-chaleur, ses attributions sont donc beaucoup plus larges que le simple traitement des fièvres (par vent-chaleur), du paludisme et de l’épilepsie.